1995-2020 : Le CDSE, 25 ans au service de la sécurité-sûreté en entreprise [Vidéo]

Publié le 6 janvier

Le CDSE (Club des directeurs de sécurité des entreprises) fêtait ses 25 ans en 2020. Dans ce film diffusé lors du Colloque annuel des directeurs de la sécurité et de la sécurité 2021, les témoins de cette épopée retracent les évolutions du Club et de la fonction sécurité-sûreté depuis 1995.

>> 1995-2020 : Le CDSE, 25 ans au service de la sécurité-sûreté en entreprise :

Au début de l’année 2020, en quelques semaines, la propagation rapide de la Covid-19 aboutit à une pandémie mondiale. Cette même année, la menace terroriste reste vive, et émeut à nouveau la France à plusieurs reprises. À cela, s’ajoute une cybercriminalité rampante, en pleine expansion, encouragée par le recours au télétravail généralisé. En 2020, la sécurité s’est plus que jamais imposée à toutes les entreprises comme un enjeu essentiel de leur continuité d’activité et de leur avenir.

Le CDSE naît en 1995 sous le nom de CDEE

L’émergence du besoin de sécurité des entreprises privées et publiques fut à l’origine de la création du CDSE. Le Club naît en 1995 et prend initialement le nom de "Club de défense économique de l’entreprise (CDEE)".

Les premières années d’existence du Club sont marquées par plusieurs événements particulièrement structurants pour la sécurité-sûreté des entreprises. À l’aube du 21e siècle, les attentats du 11 septembre 2001 bouleversent l’échiquier mondial et font émerger de nouveaux enjeux de sécurité à l’international. En 2002, l’attentat de Karachi démontre que l’entreprise est responsable de ses salariés, même quand ils sont à l’autre bout du monde. Celle-ci doit ainsi se prémunir contre une diversification des menaces, tant sur le plan global que local.

En 2005, c’est la grippe aviaire. Avec le H5N1, les entreprises prennent conscience de l’impact que le risque épidémique peut avoir sur la continuité d’activité et la chaîne d’approvisionnement. Elles sont ainsi obligées de prendre des mesures en un temps record, de se concerter pour mieux s’organiser.

En 2007, le CDEE devient CDSE

Tous ces événements ont amené l’entreprise à prendre conscience de l’importance de ces enjeux pour ses salariés, ses clients et son activité : la sécurité-sûreté en entreprise se professionnalise. En corollaire, le Club évolue : le CDEE devient club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE) en 2007 et se dote d’un président élu par ses membres en tant que personnalité qualifiée : François Roussely, ex-DGPN.

En 2011, c’est Alain Juillet, ancien Haut responsable à l’intelligence économique qui lui succède. Tous deux, par leurs réseaux institutionnels et leurs expériences du monde de l’entreprise, vont grandement contribuer à faire du CDSE un acteur majeur pour l’entreprise en même temps qu’un interlocuteur privilégié pour l’Etat.

Parallèlement, la période est marquée par la multiplication des actes terroristes tant à l’échelle mondiale que nationale. Le besoin de sécurité des collaborateurs, notamment dans les secteurs stratégiques, reste omniprésent. Comme par exemple, en 2010, quand plusieurs salariés d’entreprises françaises sont enlevés par des membres d’AQMI au Niger. Mais aussi en 2015 sur notre sol, avec la vague d’attentats qui ont frappé Paris et différents points du territoire, tels qu’une usine de Saint-Quentin-Fallavier en Isère.

Peu à peu, la menace se diversifie à l’image de la montée en puissance du risque cyber. Les enjeux de sécurité et de sûreté deviennent de plus en plus intégrés à la stratégie des entreprises et le directeur sécurité-sûreté se mue en un véritable partenaire du business, au plus près des directions générales. Dans ce contexte, le CDSE devient un outil important au service de ces professionnels.

En 2017, Stéphane Volant, alors secrétaire général de la SNCF, succède à Alain Juillet et devient président du CDSE. La pandémie de la Covid-19 a finalement montré que le métier du directeur de la sécurité était pluriel, transversal : en première ligne dans la gestion de la crise sanitaire tout en restant confronté à la délinquance du quotidien, à la menace terroriste, aux actes de malveillance qu’ils soient physiques ou cyber.

Adhérer au CDSE, c’est ...

Appartenir à un réseau de professionnels qui fédère les directions de la sécurité et de la sûreté de près de 150 grandes entreprises françaises et européennes.

Le CDSE a établi des partenariats avec les services du Premier ministre (SGDSN et ANSSI), le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des Finances et le ministère des Affaires étrangères

En savoir plus

Pour adhérer au CDSE, cliquez ici