Club des Directeurs de Sécurité & de Sûreté Des Entreprises

precédent Tous prisonniers ? TOUS PRISONNIERS ? Pourquoi et comment nos libertés se (...) Protection de l’information, Pourquoi et comment sensibiliser Qu’il est tentant de penser à la protection de (...)

Alternatives Internationales

Les nouveaux espions tissent leur toile

Publié le 10 juillet 2014

La revue Alternatives Internationale n°63 du mois de juin 2014 aborde la question du renseignement et plus particulièrement de l’espionnage. Dans ce dossier très bien fait, il est démontré que l’espionnage a considérablement évolué sous l’effet conjoint de la numérisation, de la diversification des opérations et de la privatisation. Dans cette perspective, il est notamment évoqué l’entreprise sous-traitante qui a employé Edward Snowden. Celui-ci travaillait chez Booz Allen Hamilton. Entre 2010 et 2013 , les bénéfices de cette entreprise ont été multipliés par huit et 99% du chiffre d’affaire de l’entreprise provient de contrats fédéraux. Sur les 24500 employés dans l’entreprise, 76% sont habilités pour les informations confidentielles, 48% au niveau top-secret.
De manière plus générale, le renseignement américain employait en 2013 près de 129 000 personnes dont 17% de sous-traitants permanents. Selon le Washington post, 1931 entreprises à travers les Etats unis travaillaient alors avec l’une des 17 agences américaines de renseignement. Outre la question de la privatisation, il est démontré que la frontière entre sécurité nationale et sécurité économique devient de plus en plus floue. Qui a peur de Huawei ? article du dossier montre ainsi les liens présumés entre l’Etat Chinois et la deuxième firme de télécommunications dans le monde Huawei... Huawei, cheval de Troie de Pékin ?