Cybermalveillance.gouv.fr : la plateforme d’assistance aux victimes fait peau neuve

Publié le 6 février

Le dispositif national d’assistance aux victimes d’actes de cybermalveillance piloté par le GIP ACYMA, dont le CDSE est membre du collège "utilisateurs", lance une nouvelle version de sa plateforme www.cybermalveillance.gouv.fr.

Pour toujours mieux répondre à la menace qui touche les particuliers et professionnels, et grâce aux retours d’expérience de plus de deux ans maintenant, Cybermalveillance.gouv.fr, le dispositif national d’assistance aux victimes d’actes de cybermalveillance, de sensibilisation des publics aux risques numériques et d’observation de la menace en France, lance une nouvelle version de sa plateforme www.cybermalveillance.gouv.fr.

Assistance et observation

Fort des remontées et données issues de sa plateforme, et avec plus de 90.000 victimes assistées en 2019 contre 28.000 en 2018, le dispositif a réorganisé et réadapté ses contenus et parcours en ligne.

Dans cette nouvelle version, les professionnels référencés sur Cybermalveillance.gouv.fr pour assister les victimes découvrent ainsi un espace "prestataire" revu en profondeur : un espace documentaire en lien avec l’actualité de la cybermalveillance, un système de gestion avec possibilité de qualifier la demande d’une victime, un suivi étape par étape de la relation, de l’acceptation de la demande à la clôture de l’incident. Également, un système de remontée des rapports d’interventions rendu systématique permettra à Cybermalveillance.gouv.fr d’alimenter ses données d’observation et de détecter d’éventuelles nouvelles menaces.

Côté "victime", les changements sont également notables, à commencer par le diagnostic de l’incident rencontré, qui peut être envoyé par email à la victime, la création d’un véritable espace de suivi des interventions pour une relation optimisée avec les professionnels de proximité référencés sur la plateforme ou encore la possibilité de noter la qualité de la prestation rendue pour une transparence et une amélioration en continu du service.

Prévention et sensibilisation

Sur le volet de la sensibilisation, les contenus sont réorganisés en trois rubriques distinctes : "comprendre les menaces et agir", "adopter les bonnes pratiques" et "l’actualité de la cybermalveillance". Plus facilement accessibles et adaptées, les deux premières rubriques offrent aux internautes des conseils sur différents sujets susceptibles de les toucher ainsi que les moyens d’actions lorsqu’elles sont victimes. "Une sensibilisation efficace passe essentiellement par le bon message à la bonne personne. Nos contenus se doivent d’être compréhensibles par tous et c’est la raison pour laquelle nous avons, notamment, souhaité faire une distinction entre les contenus destinés à tous les publics et ceux qui concernent plus spécifiquement les professionnels", complète Jérôme Notin, directeur général du GIP ACYMA.

La rubrique "actualité de la cybermalveillance", quant à elle, a vocation à informer et alerter plus efficacement les populations et les pouvoirs publics. Des dossiers de fond thématiques touchant à l’actualité seront régulièrement proposés.

De nombreuses autres nouveautés sont à découvrir sur le site :
https://www.cybermalveillance.gouv.fr/

Adhérer au CDSE, c’est ...

Appartenir à un réseau de professionnels qui fédère les directions de la sécurité et de la sûreté de près de 150 grandes entreprises françaises et européennes.

Le CDSE a établi des partenariats avec les services du Premier ministre (SGDSN et ANSSI), le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des Finances et le ministère des Affaires étrangères

En savoir plus

Pour adhérer au CDSE, cliquez ici