Faut-il avoir peur du terrorisme nucléaire ?

Publié le 17 juin 2009

Barack Obama considère le terrorisme nucléaire comme "la menace la plus immédiate et la plus extrême pesant sur la sécurité internationale". Et pourtant un rapport de l’administration américaine suggère qu’en cas d’attentat atomique ou à la "bombe sale", les bases de données existantes ne permettraient pas de remonter jusqu’aux terroristes. Dans un rapport rendu public le 1e juin par l’administration américaine, tiré d’un document confidentiel du Government Accountability Office, il est indiqué que les experts ne seraient pas aptes à réagir convenablement à une bombe sale. Les scientifiques pensent aussi que les données internationales répertoriant les caractéristiques de matériaux nucléaires dans le monde, essentielles pour rechercher des indices si un tel événement survenait, ne sont actuellement "pas assez importantes, ni suffisamment utilisables".

Adhérer au CDSE, c’est ...

Appartenir à un réseau de professionnels qui fédère les directions de la sécurité et de la sûreté de près de 150 grandes entreprises françaises et européennes.

Le CDSE a établi des partenariats avec les services du Premier ministre (SGDSN et ANSSI), le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des Finances et le ministère des Affaires étrangères

En savoir plus

Pour adhérer au CDSE, cliquez ici