Club des Directeurs de Sécurité & de Sûreté Des Entreprises

precédent les risques criminels et réputationnels sur le web 2.0 Bien que l’Internet existe maintenant depuis plus de (...) Connaissez-vous le BEFTI ? La B.E.F.T.I. est la brigade d’enquêtes sur les fraudes (...)

La Chine sanctionne lourdement l’espionnage

Publié le 29 mars 2010

Accusés d’avoir « volé des secrets d’Etat », des employés de Rio Tinto ont été condamnés lundi 29 mars à des peines de prison s’échelonnant entre 7 et 14 ans dont 10 ans pour l’Australien Stern Hu, ancien responsable du bureau de Rio Tinto à Shanghaï. Les salariés de Rio Tinto avaient été arrêtés peu après la décision de Rio Tinto de renoncer à un projet de rapprochement avec Chinalco. A leur arrestation en juillet 2009, ils avaient été accusés de s’être procurés des informations hautement sensibles sur la position chinoise à la table des négociations sur le prix du minerai de fer. Ils auraient obtenu 12 millions d’euros de la part d’entreprises chinoises, telles que Sinochem International et Laigang, soucieuses de s’assurer des approvisionnements en minerai.