Club des Directeurs de Sécurité & de Sûreté Des Entreprises

precédent Foire aux questions relative à EBOLA FAQ Ebola 1. Qu’est-ce que la maladie à virus Ebola ? (...) Rapport de mandat 2012/2014 du CNAPS Le Conseil national des activités privées de sécurité (...)

Le CNAPS entre dans l’ère 2.0 en ouvrant une plateforme de nouveaux services en ligne pour les agents et les entreprises de sécurité privée mais aussi pour les donneurs d’ordre

Publié le 12 décembre 2014

Le CNAPS entre dans l’ère 2.0 en ouvrant une plateforme de nouveaux services en ligne pour les agents et les entreprises de sécurité privée mais aussi pour les donneurs d’ordre.

Depuis le 2 décembre 2014, le Conseil national des activités privées de sécurité (CNAPS) propose aux entreprises et aux salariés de la sécurité privée une plateforme de téléservices, sur le site internet http://www.cnaps-securite.fr/.
A partir du portail « Téléservices CNAPS », venant se substituer à l’application « téléc@rtepro », les acteurs de la sécurité privée pourront vérifier en ligne :
• l’état d’avancement de leurs demandes d’autorisation d’entrée en formation, de cartes professionnelles, d’agréments et d’autorisations d’exercer ;
• la validité des différents titres, agréments et autorisations.

Les entreprises de sécurité privée, via la création d’un "compte en ligne entreprise", seront en mesure de piloter la situation administrative de l’ensemble de leurs salariés.
Les donneurs d’ordre pourront s’assurer de la conformité réglementaire de leurs prestataires ou de ceux avec lesquelles ils envisagent contractualiser.

Ce bouquet de services en ligne est conçu et déployé, au bénéfice des agents et entreprises de la sécurité privée, dans un triple objectif de simplicité, d’efficacité et de rapidité.

Le portail « Téléservices CNAPS », est accessible sur tous supports multimédias (PC , tablette, smartphone) à partir de son site internet (http://www.cnaps-securite.fr/). Ces téléservices ont fait l’objet d’un avis favorable de la CNIL en date du 13 novembre 2014 (délibération n°2014-444).