Les conséquences boursières pour les entreprises victimes d’actes de terrorisme

Publié le 29 octobre 2010

A. Karolyi et R. Martell, dans le cadre d’une étude universitaire américaine, « Terrorism and the Stock Market », Ohio State University, ont mesuré les conséquences de la menace terroriste pour les sociétés cotées.. Il en ressort qu’en moyenne, le titre d’une entreprise victime d’acte terroriste chute de 0,8 % le jour où elle est attaquée.

L’étude révèle également que le recul du cours de la société est plus prononcé (- 1,12 %) lorsque le « capital humain » est visé, comme lors de kidnappings de cadres ou de dirigeants, à l’issue longue et incertaine, ce que redoute par-dessus tout le marché. Mais l’impact est moindre quand il s’agit de la seule destruction du « capital physique », comme les bâtiments ou les infrastructures.

Enfin l’étude souligne que peu d’entreprises bénéficient des malheurs de leurs homologues ciblées par des attaques.

Source : lesechos.fr

Adhérer au CDSE, c’est ...

Appartenir à un réseau de professionnels qui fédère les directions de la sécurité et de la sûreté de près de 150 grandes entreprises françaises et européennes.

Le CDSE a établi des partenariats avec les services du Premier ministre (SGDSN et ANSSI), le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des Finances et le ministère des Affaires étrangères

En savoir plus

Pour adhérer au CDSE, cliquez ici