Club des Directeurs de Sécurité & de Sûreté Des Entreprises

precédent Les entreprises ne sont pas seules à être touchées par le pillage économique D’après les sources du ministère de l’Intérieur, les (...) Nigéria : les pétroliers chiffrent le vol Selon Shell, les vols de pétrole au Nigéria coûtent aux (...)

Les Etats-Unis et l’Europe enterrent "l’affaire Swift"

Publié le 19 février 2009

En juin 2006, la presse américaine révèle que la CIA a mis au point un programme clandestin de contrôle des transactions bancaires opérées par des Américains et des étrangers. Le département du Trésor est forcé d’admettre l’existence d’un programme (TFTP) Traque du Financement du Terrorisme. Une société basée dans la banlieue de Bruxelles SWIFT est dans le collimateur. Elle gère le réseau sécurisé utilisé par quelques 8000 établissement bancaires de la planète. Le scandale prend une telle ampleur que l’Union Européenne exige un contrôle sur l’utilisation des données obtenues. L’ancien juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière va être mandaté par les Etats-Unis pour répondre aux attentes de l’UE. L’enquête est classée "secrète" parce qu’elle contient des informations que les services américaines jugent essentielles pour plusieurs dossiers de terrorisme, y compris européens. Elle absout le Trésor. "Notre partenariat avec Washington a atteint, dans le domaine du financement du terrorisme, au moins un niveau satisfaisant", en conclut Jacque Barrot, commissaire européen en charge des questions de justice.