les risques criminels et réputationnels sur le web 2.0

Publié le 25 mars 2010

Bien que l’Internet existe maintenant depuis plus de deux décennies, une deuxième génération d’applications (le web 2.0) a connu ces dernières années une croissance exponentielle. Ces sites sont caractérisés par leur forte interactivité, leur connectivité et la dimension sociale de leur utilisation. Benoît Dupont, membre du comité de rédaction de la revue Sécurité & Stratégie, nous propose d’examiner à l’aide d’une base de données d’incidents, les risques criminels et réputationnels qui sont associés au web 2.0, en nous posant notamment la question de l’exagération et de la distorsion de ceux-ci dans les grands médias. Cet article est publié dans Champ Pénal.

Adhérer au CDSE, c’est ...

Appartenir à un réseau de professionnels qui fédère les directions de la sécurité et de la sûreté de près de 150 grandes entreprises françaises et européennes.

Le CDSE a établi des partenariats avec les services du Premier ministre (SGDSN et ANSSI), le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des Finances et le ministère des Affaires étrangères

En savoir plus

Pour adhérer au CDSE, cliquez ici