Club des Directeurs de Sécurité & de Sûreté Des Entreprises

precédent Eurotunnel a réalisé un exercice de sécurité Dimanche 9 janvier 2011, Eurotunnel et les autorités (...) L’analyse de Franck Bulinge de l’affaire Renault L’affaire d’espionnage industriel chez Renault n’est pas (...)

Patrick Pélata : "Renault est victime d’une filière organisée internationale"

Publié le 10 janvier 2011

Patrick Pélata, directeur général de Renault, a pris la première fois la parole dans le journal du Dimanche-Lundi pour expliquer les circonstances de l’affaire. Dans le cadre de cette entrevue au Monde, il explique qu’une "alerte a été délchenchée, fin août, dans le cadre de la procédure déontologique". Suite à une investigation, il est ressorti que Renault était confronté à "un système de collecte d’informations économiques, technologiques et stratégiques pour servir des intérêts situés à l’étranger". Par ailleurs, il est à peu près certain que Renault est intervenu à temps : "aucune pépite technologique, stratégique sur le plan de l’innovation, n’a pu filtrer en dehors de l’entreprise, y compris les presque 200 brevets déposés ou en cours de dépôt". Qui est à l’origine ? "Il s’agit en l’espèce d’un travail de professionnels. Renault est victime d’une filière organisée internationale. Il confirme également que le sustème de sécurité a fonctionné parfaitement.