Sécurité et mobilité des salariés américainsD’ après, « Just a Little Business Trip to a war zone », Joe SHARKEY, the New York Times, le 9 mars 2008.

Publié le 28 mars 2008

Un récent sondage organisé par Control Risks, une agence spécialiste des risques internationaux, auprès de 1000 voyageurs d’affaire américains, montre que la moitié d’entre eux n’ont pas de règle claire en matière de sécurité.

Pour la grande majorité, c’est l’entreprise qui doit les informer et les soutenir en cas de crise. La moitié envisagerait une action en justice contre leur entreprise s’il apparaissait qu’après un incident cette dernière n’avait pas mis tout en oeuvre pour les protéger. Ainsi, bon nombre d’entreprises américaines externalisent la sécurité internationale de leurs collaborateurs auprès d’agences spécialistes des risques. Organisées autour d’experts en géopolitique et en intelligence économique (souvent anciens membres de l’administration américaine), mais aussi d’observateurs contractuels, ces sociétés offrent un service de veille et d’assistance (allant de la mise en place d’un système d’alerte autour du risque de grèves dans les aéroports, à la mise à disposition de groupes d’intervention d’urgence, quasi militaire, prêts à se déployer à tout moment).

Adhérer au CDSE, c’est ...

Appartenir à un réseau de professionnels qui fédère les directions de la sécurité et de la sûreté de près de 150 grandes entreprises françaises et européennes.

Le CDSE a établi des partenariats avec les services du Premier ministre (SGDSN et ANSSI), le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des Finances et le ministère des Affaires étrangères

En savoir plus

Pour adhérer au CDSE, cliquez ici