Club des Directeurs de Sécurité & de Sûreté Des Entreprises

precédent Deuxième session de formation "Security Manager" "Vous êtes directeur de la sécurité de votre groupe ou (...) Matinée du CDSE :Les nouvelles formes d’organisation des directions sûreté Programme de la matinée : 9h00-9h15 : Accueil (...)

Sécurité & Stratégie n°8

La légitime défense économique des entreprises

Publié le 8 février 2012

Ce début d’année 2012 a été marqué par l’adoption de la loi sur le secret des affaires, qui a notamment pour effet de créer une classification « confidentiel entreprise ».

Le rédacteur de cette loi, le député Bernard Carayon, dévoile en exclusivité les orientations de son texte dans le nouveau numéro de Sécurité & Stratégie qui consacre son dossier à la Légitime Défense Economique des entreprises. Olivier Buquen, Délégué Interministériel à l’Intelligence Economique, et Philippe Crouzet, Président du directoire de Vallourec, livrent, dans une interview croisée, leurs regards sur l’applicabilité de ce concept polémique. Quelles sont ses limites opérationnelles ? Les entreprises peuvent-elles recourir à des solutions illégales si celles-ci sont légitimes ?

L’ensemble des auteurs, dont l’universitaire Pierre-Henri Bolle, s’entendent autour d’un attachement à la légalité des ripostes à déployer de la part des entreprises attaquées. Jean-Pierre Vuillerme, responsable des risques à l’ADIT, offre une palette de solutions légales à disposition des entreprises afin qu’elles protègent efficacement leur « patrimoine informationnel ».Enfin, Maître Olivier de Maison Rouge revient sur une évolution jurisprudentielle majeure de la fin de l’année 2011, l’Affaire Rose, où le tribunal reconnaît pour la première fois le « vol d’informations incorporelles », ce qui est porteur d’espoir pour nombre d’entreprises victimes d’espionnage.

Notre rubrique International est consacrée à l’Egypte. Le professeur au Collège de France, Tewfik Aclimandos, dresse un bilan de la première année de la délicate transition en égyptienne, dessine les contours de la nouvelle Egypte au lendemain des élections législatives et offre un regard prospectif sur l’avenir du pays.

Dans un dernier article, Pierre-Alain Schieb, chef des projets d’avenir à l’OCDE, cherche à identifier les facteurs communs des différents chocs internationaux. Il défend l’idée que la crise des subprimes ou la crise nucléaire de Fukushima sont des« systèmes complexes » qui s’autorégulent et échappent au contrôle de leurs concepteurs

Pour commander ce numéro, cliquez ici .