Un jugement important de la CNIL à l’encontre de deux entreprises

Publié le 21 mai 2010

La CNIL a ordonné l’interruption de la biométrie et de la videoprotection dans deux entreprises différentes. Dans le premier cas, il a été considéré que l’impératif de sécurité ne justifiait pas le développement d’un système biométrique. Dans le second cas, il fait suite à une plainte d’un des salariés. La CNIL a en effet constaté le caractère disproportionné du dispositif qui place "le personnel sous surveillance constante, générale et permanente".

Adhérer au CDSE, c’est ...

Appartenir à un réseau de professionnels qui fédère les directions de la sécurité et de la sûreté de près de 150 grandes entreprises françaises et européennes.

Le CDSE a établi des partenariats avec les services du Premier ministre (SGDSN et ANSSI), le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des Finances et le ministère des Affaires étrangères

En savoir plus

Pour adhérer au CDSE, cliquez ici