Club des Directeurs de Sécurité & de Sûreté Des Entreprises

precédent Affaire d’espionnage chez Safran : ce qui s’est réellement passé En date du 11 avril dernier, le Monde relatait « une (...) Alain JUILLET, Nouveau Président du CDSE Le CDSE (Club des Directeurs de Sécurité des Entreprises) (...)

Un nouveau centre de formation et recherche dédié à la lutte contre la criminalité informatique

Publié le 30 mai 2011

Le mardi 31 mai 2011 verra le lancement, en parallèle en France et en Irlande, du projet européen 2CENTRE.
Ce projet a pour objectif de créer, dans les principaux pays de l’Union Européenne, un réseau de centres d’excellence de formation et de recherche. Ce réseau est dédié à la lutte contre la criminalité informatique et notamment sur le réseau Internet. Le projet est financé par la Commission européenne (Direction Générale Justice Libertés Sécurité).
Chaque centre associe des partenaires des mondes académique et industriel ainsi que les forces de l’ordre. Les deux premières réalisations de ce projet de réseau sont les centres français (animé par l’Université de technologie de Troyes et la Gendarmerie Nationale, partenaires de longue date en matière de formation et de recherche) et irlandais (animé par l’University College de Dublin). Autour de l’UTT et de la Gendarmerie Nationale, le centre français est constitué de la Police Nationale, l’Université de Montpellier 1 (unité CNRS UM5815), Microsoft, et Thales Communications.
Dans le cadre du projet qui s’étale sur 30 mois, le consortium français s’est fixé les objectifs suivants :

  • Le développement de nouveaux outils et méthodes d’investigation et de recherche de preuves, et de moyens de défense contre les attaques distribuées par déni de service,
  • L’amélioration du dispositif et des outils de formation des personnels spécialisés des forces de l’ordre, et des entreprises en matière de cybercriminalité,
  • L’étude et la diffusion des bonnes pratiques de défense des entreprises, en particulier PME/PMI vulnérables,
  • L’animation de la communauté française de lutte contre la cybercriminalité,
  • Le renforcement et la pérennité structurelle du centre d’excellence français,
  • La participation à la construction du réseau international de centres d’excellence, en particulier en lien avec des partenaires européens francophones.