Un quart des hackers serait de mèche avec le FBI

Publié le 30 juin 2011

Un quart des hackers vivant aux Etats-Unis travailleraient en réalité pour le FBI, le service de renseignement intérieur américain, selon une étude réalisée par le quotidien britannique the Guardian. « L’univers souterrain des hackers informatiques a été infiltré tellement en profondeur par les services secrets qu’il est désormais sujet à la paranoïa et à la méfiance généralisée », rapporte le journal. Selon cette enquête, pour les "recruter", le FBI utilise une méthode simple et efficace : la menace de longues peines de prison. The Guardian cite la revue trimestrielle "2600 : The Hacker Quarterly" qui corrobore l’information et souligne que l’inexpérience des hackers en matière judiciaire explique qu’ils sont facilement intimidables. Le défi du FBI est maintenant d’infiltrer des groupes de « hacktivists », dont le fameux groupe Anonymous.

Pour consulter l’enquête : cliquer ici.

Adhérer au CDSE, c’est ...

Appartenir à un réseau de professionnels qui fédère les directions de la sécurité et de la sûreté de près de 150 grandes entreprises françaises et européennes.

Le CDSE a établi des partenariats avec les services du Premier ministre (SGDSN et ANSSI), le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des Finances et le ministère des Affaires étrangères

En savoir plus

Pour adhérer au CDSE, cliquez ici